Site officiel du Programme d’Engagement Civique Mali

L’ONG AADeC Association d’Appui à l’auto Développement Communautaire est une organisation malienne à but non lucratif, créée en septembre 1991 suivant récépissé n°0948 et accord cadre n°788/256 du 22 Août 2008.

Elle intervient dans toutes les régions du Mali avec un focus sur les régions de Koulikoro, Mopti et le District de Bamako.

Elle a pour Valeur: Respect des engagements; Excellence ,Rigueur, Crédibilité, Redevabilité, Anticipation, Professionnalisme et Équité/ justice

Vision : Une société plus juste et prospère par et pour tous

Mission : Promouvoir l’auto-développement des couches défavorisées du  Mali

Domaine d’intervention : Les interventions de AADeC portent sur l’éducation avec un accent particulier sur celle des filles, la formation et l’étude, le développement local, la santé publique, l’environnement, l’eau/hygiène et l’assainissement, la promotion de la bonne gouvernance et la démocratie, le contrôle citoyen et la rédevabilité.
Adresse :

  • Le siège de AADeC est à Lafiabougou en commune IV du District de Bamako, Rue 426, Porte 104, elle dispose d’une antenne à Douentza dans la région de Mopti.
  • Adresse email : aadec@afribonemali.net

<Numéro de Téléphone : +223 20292422
Site Internet : http://www.aadec.net

Résumé du Projet avec PEC :

Projet Citoyenneté Active et Responsabilité sociale (PCAR) en faveur du WASH /éducation.

Le projet est l’initiative de l’AADeC et des citoyens des communes II, III et IV du District de Bamako pour répondre aux multiples problèmes de bonne gouvernance locale que connaissent leurs zones, singulièrement, le manque de Redevabilité des décideurs et une faiblesse d’action des citoyens dans la réclamation de leurs droits et l’effectivité de leurs responsabilités. Le projet bénéficie des acquis des interventions antérieures de l’AADeC dans la zone. Celles-ci sont relatives à l’amélioration du taux de scolarisation des enfants, singulièrement les filles ; l’amélioration de la qualité de l’éducation et la santé scolaire ; l’amélioration de la gouvernance locale à travers le renforcement des capacités des communes et les organisations communautaires ; la mise en place des OCB faitières locales. L’appui à la mobilisation des ressources internes et leur gestion saine, ainsi que l’accompagnement des acteurs dans la gestion des conflits communautaires sont d’autres actions réalisées.

La zone a connu aussi l’implémentation d’autres activités, notamment, la communication et la mobilisation électorale qui ont permis une participation massive des citoyens aux élections de 2013 et 2014 et  un renforcement de l’engagement actif politique et public de plus de 70 femmes leaders. Les interventions ont aussi contribué à l’amélioration du système d’approvisionnement en eau potable, la promotion de l’hygiène et l’assainissement dans les quartiers de Taliko et Sibiribougou (commune IV) à travers l’accès à l’eau potable (traitements des puits, entretien des forages, l’assainissement autour des points d’eau) et le renforcement des capacités de gestion participative et inclusive des populations.

La présente intervention se veut une action de consolidation et de renforcement des acquis mais aussi de contribuer à relever les défis actuels de la zone liés à la promotion de la pratique de Redevabilité des mandataires publics à travers une plus grande responsabilisation des citoyens dans la réclamation de leurs droits, leur participation à la gestion des affaires publiques, la dénonciation et l’interpellation des décideurs et le contrôle citoyen de l’action publique. La contribution à la mobilisation des ressources à travers la mise en relation des acteurs publics sociaux et économiques, la planification participative et inclusive ainsi que le renforcement du suivi de la tutelle renforcent la gamme des défis à relever  pour asseoir une décentralisation et une gouvernance au service des citoyens, surtout ceux marginalisés.

Ces défis, justifient pleinement l’initiation du présent projet qui vise à contribuer à la citoyenneté active et la responsabilisation  des citoyens pour une Redevabilité effective en faveur de la promotion de la santé/WASH et de l’éducation dans le District de Bamako. Il se fonde sur deux piliers majeurs, à savoir (i) l’amélioration de la responsabilité sociale, la participation et le contrôle citoyen de l’action publique et le renforcement de la connaissance des citoyens/groupes marginalisés sur leurs droits et devoirs et les enjeux de participation citoyenne à la gestion des affaires publiques. Les résultats prévisionnels du projet portent sur l’appui et l’accompagnement à (i) la réalisation des planifications participatives et inclusives des initiatives communales de promotion de la Santé/WASH/éducation ; (ii) les audits publics de performance et de bonne gouvernance de l’action publique par les OCB et les dialogues politiques multi acteurs pour la prise en compte des résultats et enfin (iii) la maitrise des droits et responsabilités et les enjeux de participation par les citoyens, singulièrement les groupes marginalisés.

Les actions potentielles, interdépendantes prévues pour l’atteinte des résultats sont relatives aux diagnostics des communes pour asseoir une planification participative factuelle des activités de promotion de WASH/éducation et leur réalisation ; l’accompagnement dans la mobilisation des ressources pour le financement des plans, le renforcement des capacités des citoyens et OCB dans la conduite des actions de veille citoyenne et d’interpellation des autorités. Le renforcement des connaissances des citoyens de leurs droits et devoirs à travers les campagnes d’information et de sensibilisation et la recherche de prise en compte des groupes marginalisés dans la gestion des affaires publiques sont d’autres activités illustratives. Elles prolongent et complètent celles antérieurement réalisées et donnent plus de voix aux cibles et de mise à l’épreuve des politiques et des pratiques locales courantes afin de promouvoir une gouvernance locale plus participative, inclusive et redevable.

L’information et la sensibilisation des acteurs pour plus de prise de conscience, leur mobilisation et le renforcement de leurs capacités ainsi que leur appui – accompagnement dans l’action collective sont des étapes indispensables pour la réalisation progressive et complète des objectifs recherchés.

  • Durée du contrat

Du 15 février 2018 au 15 janvier 2019

  • Domaine d’intervention projet

WASH/santé et éducation

  • Zones d’interventions du projet

Les communes II, III et IV du District de Bamako