Site officiel du Programme d’Engagement Civique Mali

Atelier de formation des acteurs (BBG 2ème phase) en Commune IV

Atelier de formation des acteurs (BBG 2ème phase) en Commune IV

Les mercredi 29 et jeudi 30 août 2018 s’est tenu l’atelier de formation des acteurs à la salle de réunion du jumelage, près de la mairie et a regroupé les élus communaux, les chefs de quartier, des agents des services techniques de la mairie, les OCB du groupe civique, les chargés du BBG de FHI360 et l’équipe projet. Au total 48 participants y ont pris part, dont 12 femmes, 5 personnes handicapées, 2 personnes vulnérables, 7 chefs de quartier et 4 services étatiques.  L’atelier a été ouvert par le 2ème adjoint au maire qui n’a pas manqué d’encourager les participants à s’impliquer encore davantage dans ce projet qui vise à améliorer la qualité de la gouvernance.

Le coordinateur des chefs de quartier remerciant les autorités communales, l’équipe projet et ses partenaires, les participants ; a encouragé les participants sur cette motivation pour les activités du BBG tout en signalant la présence et l’accompagnement des chefs de quartier de la commune IV. Les facilitateurs étaient les quatre formés lors de l’atelier d’orientation, plus l’équipe projet.

le président du bureau du GC, le coordinateur des chefs de quartier, une élue de la mairie, le 2ème Adjoint au maire, le chargé de BBG de FHI360, la coordinatrice du projet.

JOUR 1

Il faut noter qu’avant le retrait du 2ème adjoint au maire, le chef de quartier de Lafiabougou a attiré son attention sur le fait que les chefs de quartier ne sont pas vraiment écoutés par les agents de la sécurité (la police). Il a noté la non réaction du commissaire qu’il avait contacté concernant un incident dans le quartier.

Après la cérémonie d’ouverture et la présentation des participants ; l’équipe projet a présenté l’agenda de l’atelier, les objectifs et les 4 facilitateurs. Les objectifs de l’atelier étaient :

  • Former les participants sur les critères, sous critères et indicateurs du BBG
  • Outiller les participants à réaliser le BBG

La problématique sur lequel a porté cette formation des acteurs sur le BBG, était l’insécurité dans les établissements scolaires en commune IV identifié lors du premier atelier. C’est pourquoi après avoir présenté le BBG (définition, critères et sous critères), les facilitateurs ont présenté, expliqué et rempli le tableau du premier critère qui est l’Efficacité avec les participants.

Pendant ces présentations, les facilitateurs ont rencontré quelques difficultés de traduction de certains mots en langue locale que les participants eux-mêmes ont aidé à traduire tels que critère : sababu ; mesure : kudaman. Dans les échanges, les participants ont noté l’existence d’un plan de sécurité dans les établissements scolaires au niveau de la mairie grâce auquel, avec l’efficacité du Comité de Gestion Scolaire (CGS), un bandit qui a poignardé l’enfant d’un gardien d’école a été déféré à la prison centrale de Bamako.

Les facilitateurs, après avoir finis avec le critère Efficacité, ont partagé les participants en quatre groupes pour les travaux. La répartition est la suivante :

Groupe 1 : Etat de droit

Groupe 2 : Redevabilité

Groupe 3 : Participation

Groupe 4 : Equité

Ce sont ces travaux de groupes qui ont mis fin à cette première journée, en programmant les restitutions pour le deuxième jour.

L’équipe projet et les chargés de BBG de FHI360 se sont réunis pour échanger ce qui a marché et ce qui ne l’a pas été courant cette journée.

JOUR 2

Ce deuxième jour a été marqué par la visite du maire chargé de l’éducation au niveau de la mairie de la commune IV, qui a salué et encouragé l’équipe projet et les participants.

Les participants ont eu trente (30) minutes pour terminer leur travail de groupe.  Il s’en est suivi la lecture, amendement et l’adoption du rapport.

Le reste de la journée a été consacrée aux restitutions des travaux de groupes :

Groupe Etat de droit

Groupe Redevabilité

Groupe Participation

Groupe Equité

Les participants ont noté lors des échanges que :

  • Généralement les élus ne prennent pas en compte les propositions de la population.
  • Les restitutions ne sont pas correctement faites aux populations : moyens limités de la mairie.

A cet effet, ils suggèrent que les délibérations des sessions soient mises à la disposition du GC qui se chargera de faire les restitutions à la base.

La journée a pris avec la clôture de l’atelier. A tour de rôle, les représentants des facilitateurs, de FHI360 ; de l’équipe projet et de la chefferie traditionnelle ont remercié et encouragé les participants à s’impliquer davantage pour la réussite de cette activité dans leur commune.

 

L’atelier s’est très bien déroulé dans son ensemble. Les différentes interventions étaient très enrichissantes dans une atmosphère conviviale. Le prochain atelier est prévu pour le 13 septembre 2018.

Add Comment